Brevets
Retour Version imprimable Transmettre cette page


Le Parlement européen se prononce contre les brevets sur les plantes et les animaux  (10.05.12)

Le Parlement européen a adopté une résolution qui demande à l’Office européen des brevets de mettre un terme au brevetage des méthodes de sélection conventionnelles des plantes et des animaux. La Déclaration de Berne et Swissaid se sont engagés via la coalition internationale «Pas de brevets sur les semences» en faveur de la résolution. Cette dernière est un signal politique important en faveur de l’interdiction des brevets sur les plantes et sur les animaux, en Suisse également.


La résolution, qui avait été proposée conjointement par plusieurs membres du Parlement de différents partis, a été adoptée à une nette majorité. Le vote européen confirme les décisions de quelques parlements nationaux, parmi lesquels le Bundestag allemand, qui s’est prononcé en février dernier sur l’arrêt du brevetage des plantes et des animaux. Le signal envoyé par le Parlement européen doit également être pris en compte par la Suisse, qui est membre de la Convention sur les brevets européens, dont l’organe exécutif est l’Office européen des brevets à Munich.

«L’adoption de la résolution est un énorme succès pour tous les agriculteurs, éleveurs et consommateurs. Les brevets sur les plantes ont mené à une monopolisation de nos ressources alimentaires, qui menace à long terme l’agriculture et la souveraineté alimentaire», affirme Tina Goethe de Swissaid. «Ce vote doit être pris au sérieux par l’Office européen des brevets. Il est grand temps de stopper la mise en vente de ce qui représente les fondements même de notre existence.»

Malgré le vote du Parlement, le chemin à parcourir est encore long. Si l’Office européen des brevets n’adapte pas ses pratiques en conséquence après cette résolution, un changement au niveau de la législation européenne sur les brevets sera nécessaire pour que les restrictions décidées soient mises en œuvre. C’est ce qu’exige la coalition «Pas de brevets sur les semences» dans une lettre ouverte adressée au Parlement européen et à la Commission européenne en charge du dossier. La lettre, qui a été signée par plus de 70'000 personnes en Europe au cours des derniers mois, sera remise dans les prochaines semaines.

La Déclaration de Berne et Swissaid mettent en garde contre des entreprises comme Syngenta, Monsanto, Dupont et Bayer qui pourraient continuer à utiliser le droit des brevets à mauvais escient afin d’augmenter encore leur contrôle, déjà inquiétant, sur la production globale de denrées alimentaires. Et ce alors que des brevets sur les plantes et les animaux n’ont pas cessé d’être délivrés ces dernières années.

  Pour lire la résolution du PE
  Pour lire la lettre ouverte de la coalition «Pas de brevets sur les semences»


En savoir plus

Dossiers apparentés

Brevet de Syngenta sur le melon «au goût agréable»

Brevets sur les semences
La DB interviewée à l'émission d'ABE du 22.09.2009

Brevets: interventions de la DB à la radio